Réflexions

Pour la Cadière d'Azur

Projet de programme pour la Commune

Son territoire 

 

Un périmètre en évolution : Intégration en 2013 de Sanary-sur-Mer dans la Communauté de Communes Sud Sainte Baume et maintien d'Evenos qui pensait pouvoir rejoindre TPM (Communauté d'Agglomération Toulon Provence Méditerranée). Passage en Communauté d’Agglomération

au 1er janvier 2015, laquelle comprend désormais neuf communes : Bandol,

Le Beausset, La Cadière, Le Castellet, Evenos, Riboux, St Cyr-sur-Mer,

Sanary-sur-Mer et Signes.

Élargissement des compétences vers cet échelon administratif.

 

Nombre d'habitants  

en 2014 à Sanary : 15 963 h, ce qui en fait la commune « chef de file »

Saint-Cyr-sur-Mer : 12 262 hab

Le Beausset : 9 417 hab

Signes :en 2014 : 2 755

Bandol : environ 7 878 hab

La Cadière d'Azur : 5 514 hab

Le Castellet : 4 019 hab

Evenos : 2 166 hab

Riboux : 39 hab

 

https://www.agglo-sudsaintebaume.fr/

 

Parc Naturel Régional

 

Une commune dans le périmètre du projet qui a désormais sa charte. 

Le PNR sera une valeur ajoutée pour la commune de La Cadière pour la protection de l'environnement, l'artisanat local et en faveur de la culture et la langue occitane par exemple.  

 

Permettra surtout de renforcer la lutte contre le projet absurde et pharaonique de LGV (Ligne Grande Vitesse) renommé Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur. Ce projet n'est pas abandonné ; un appel d'offres a été publié dans la Provence le 7 octobre 2013 avec pour objet : "Phase 2-Etudes détaillées des tracés, sur la base des grandes options et des bandes de passages retenues en phase 1, puis choix du tracé des lignes nouvelles à mettre d'utilité publique et préparation du dossier d'enquête".

 

La commande de l’État pour la priorité 2 existe dans les dossiers- presse, le Conseil départemental du Var a voté dans le budget les acquisitions foncières anticipés et le Préfet vient de faire un arrête d’expulsion pour la zone autour de la gare de Toulon.

https://stoplgvsudsaintebaume.jimdo.com/

 

Le PPRIF (Politique de Prévention des Incendies de Forêts) a été revu et finalisé. L'enquête publique consultable à la mairie annexe de La Cadière s'est terminée le 29 novembre 2015. On trouve le dossier complet sur le site gouv.fr. Il serait intéressant d'étudier les interactions entre l'élaboration du PNR, la Communauté d'Agglomération et le projet LGV / Ligne Nouvelle ...

 http://pnr-saintebaume.fr/

 

 

Ce que je propose comme thèmes de programme en 2014

 

Dans le cadre de l'environnement

 

Pour une meilleure qualité de l'air : réduire l'utilisation des pesticides / favoriser les transports en commun / créer des pistes cyclables / développer le co-voiturage / renforcer le réseau de transport régional adapté aux demandes des usagers : réseau ferroviaire de proximité et transports collectifs améliorés

 

Pour une meilleure qualité de l'eau : réduire l'utilisation des pesticides / remise en état des sources et cours d'eau avec aménagement des berges, contrôles réguliers. Noms des cours d'eau : Le Grand Vallat, La Salle avec deux affluents : Le Dégoûtant et le Fainéant …

 

Pour une protection des sols : réduire l'utilisation des pesticides / favoriser l'agriculture – viticulture biologique / protéger et augmenter les terres fertiles.

 

Pour la transition énergétique : mise en place d'un guichet d'information sur les nouvelles énergies. Plan d'étude pour l'utilisation de la géothermie, du photovoltaïque, de l'éolien (beaucoup de vent à La Cadière).

 

Habitat : limiter l'habitat dispersé car risque accru en cas de feu / poursuivre la construction des logements sociaux mais plutôt proches du village ; éviter de grignoter encore plus sur la forêt du Défends (quid des risques d'incendie sur cette zone ?) / voir comment limiter l'inflation du coût de l'immobilier qui oblige les plus jeunes à quitter la commune.

 

Problèmes des écoulements des eaux pluviales : établir un état des lieux ; l'imperméabilisation des sols s'accroît et les dégâts liés aux écoulements augmentent un peu partout / y remédier

 

Signalisation bilingue (langue occitane) des voies et lieux de vie commune.

 

Attractivité et dynamisme du village

 

Constat : c'est la morosité générale, tous les commerçants se plaignent. Le village est fuit, même par les habitants de la commune. Pourtant, le tissu associatif est plutôt riche mais il manque de soutien et souffre d'inégalité de traitement que ce soit en termes de subventions ou de reconnaissance du travail bénévole. Certaines activités sont mieux reconnues et aidées au détriment d'autres. Les nouveaux arrivants ne sont pas accueillis, voire rejetés. Les énergies nouvelles sont redoutées et tout est fait pour démotiver les initiatives (les exemples sont nombreux).

 

Propositions : créer une association de soutien aux commerçants avec mise en place d'un calendrier de manifestations / création d'un marché bio mensuel / mise en place de rencontres pour l'artisanat local avec ateliers de découverte et de journées à thèmes / établir un partenariat avec Bandol pour la fête du vin de Bandol la majorité des caves de Bandol se trouvant sur La Cadière et la délimitation géographique du vignoble étant quasiment celle de l'ex- Communauté de Communes / ...

 

Pour la culture : relancer le Comité des Fêtes / relancer le Livre au Village + autres manifestations littéraires : dictée francophone – occitane- / établir un programme d'événements culturels plus riche et s'appuyant plus sur le potentiel régional / re-programmer la fête des « Belles de Mai » et trouver l'équivalent pour les garçons / relancer l'école de musique / favoriser la possibilité de créer un centre de formation artistique (lieu?) / mise en valeur des traditions / encourager et soutenir la création contemporaine / un vrai ciné-club / création d'une revue culturelle locale / soit travailler sur passé, présent et futur ...

 

Pour les activités sportives : les faire mieux connaître, organiser plus de rencontres

 

Des plus petits aux plus grands 

 

Petits : mise en place d'une halte-garderie

 

Pour l'école : dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, élargir l'éventail des activités péri-scolaires / re-positionner un adulte dans le car de transport scolaire (les élèves sont livrés à eux-mêmes et le chauffeur ne peut pas conduire et les surveiller en même temps), renforcer ce service de ramassage scolaire et en élargir le périmètre / favoriser les trajets domicile-école à pieds et à vélo (avec accompagnateur), en calèche avec chevaux en été / cantines scolaires : repas bio ; au minimum en partenariat avec les producteurs locaux / renforcer découverte du patrimoine – partenariat avec la Maison du Patrimoine ...

 

Ados : constat d'un ado : « c'est la mort, ya rien », donc proposer plus d'activités, renforcer l'association des 3 C / mieux connaître l'occupation actuelle des équipements sportifs du collège Le Vigneret

 

Seniors : animer la maison de retraite / rencontres avec les plus jeunes / travail inter-génération sur l'histoire, la langue / aide aux devoirs / sorties ? / améliorer le service à domicile : soins, courses, accompagnement (lecture)

 

Pour tous : incitation à l'éveil citoyens (les plus jeunes), création d'un conseil municipal enfants-ados / instruction civique / lutte contre les discriminations, le racisme, l'homosexualité, etc. / actions citoyennes.

 

Construction d'une piscine municipale (projet Communauté d'Agglo)

 

La question essentielle de l'EMPLOI trouve enfin des réponses durables et non-délocalisables, aussi en raison de la plus grande attractivité du territoire.

 

GAZ DE SCHISTES : je ne sais pas si nous sommes concernés et menacés ? … à vous de jouer !

Pour la Syrie

Les armes chimiques en question

D'abord prendre connaissance de cet article du quotidien de l'écologie, Reporterre : (lien Internet en vert)

https://reporterre.net/La-destruction-des-armes-chimiques

 

Le 28 juin 2014, je questionnais Greenpeace sur leur position à ce sujet ;

suit leur réponse :

" Tout d'abord merci de votre mail et de l'intérêt que vous portez aux causes défendues par Greenpeace.


L'existence et l'utilisation d'armes chimiques en Syrie est une importante source de préoccupation pour la communauté internationale : il est clair que ces armes doivent être retirées de la Syrie et détruites. Malheureusement, dans l'état actuel des choses, il n'y a pas de bonne option, pas de solution propre, seulement la mise en place d'un protocole qui comporterait le moins de risques possibles pour l'homme et l'environnement.


L'utilisation de l'hydrolyse en mer est une solution qui n'est pas en contradiction avec la Convention de Londres (qui existe pour prévenir des éventuels dommages causés à l'environnement marin). Bien que ce procédé ne soit pas sans risque, les menaces et problèmes de sécurité en Syrie sont tels que ces armes chimiques doivent être détruites. Malgré tout, la destruction à terre, où elles sont actuellement entreposées, n'est pas une solution envisageable.


Greenpeace reste vigilante et sera attentive à ce qu'aucun produit non destructibles par hydrolyse ne soit déversés ou rejetés en mer et que l'intégralité de ces produits sera transférée à terre, dans des installations de stockages pour leur traitement final (conformément à la réglementation de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ).


La destruction des armes chimiques (en Syrie et à travers le monde), malgré la nature confidentielle de certaines missions militaires, doit s'effectuer en toute transparence, avec la participation d'instances indépendantes chargées d'évaluer les impacts environnementaux."


Télécharger
La destruction des armes chimiques syriennes en Méditerranée
Le 18 juillet 2014, je réalisais pour le CADE (Comité d'Animation des Écologistes Varois) une synthèse sur cette question à l'aide de différentes sources.
Armes Chimiques Syriennes - Synthèse De
Document Adobe Acrobat 145.4 KB

Et en janvier 2017, qu'est-ce que nous apprenons ?

Que des armes chimiques ont été utilisées !

 

Suit un article de La Libre.be :

 

"L'usage d'armes chimiques par le régime syrien contre son propre peuple est un acte odieux qui viole la pratique établie de longue date dans le monde entier de ne pas fabriquer ou utiliser d'armes chimiques", a déclaré Adam J. Szubin, chargé de la lutte contre le financement du terrorisme au Trésor américain.

La liste, compilée par le Trésor, comporte des officiers de haut rang ainsi que des responsables d'un centre de recherche.

Parmi eux, le Colonel Suheil al-Hassan dit "Al Nimr" (le Tigre), commandant militaire vénéré dans les milieux loyalistes et artisan de nombreuses victoires du régime, dont la reconquête de la ville de Palmyre.

Les autorités américaines s'appuient sur un rapport des Nations unies d'octobre 2016 qui a conclu que les forces syriennes sont responsables d'au moins trois attaques au chlore en 2014 et 2015, dans les villes de Tell Mannas, Qmenas et Sarmin, dans la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie.

Ces sanctions permettent de geler les éventuels biens et intérêts aux Etats-Unis des personnes désignées, ainsi que de leur interdire l'accès au territoire américain.

La Maison Blanche a appelé jeudi "tous les Etats membres de l'Onu et signataires de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, y compris la Russie", à prendre eux aussi des sanctions contre les responsables syriens d'attaques chimiques.

Le président américain Barack Obama avait accusé le régime syrien d'avoir franchi une "ligne rouge" en utilisant des armes chimiques dans l'attaque de la Ghouta, dans la région de Damas, à l'été 2013, mais avait renoncé à une intervention militaire.

http://www.lalibre.be/actu/international/conflit-en-syrie-les-etats-unis-sanctionnent-18-syriens-pour-usage-d-armes-chimiques-5877dfdbcd70717f88f2a260


Quel procédé utiliser pour la destruction des armes chimiques syriennes ?

Le 19 novembre 2013, se posait cette question :

http://www.francetvinfo.fr/armes-chimiques-en-syrie-quelle-procedure-de-destruction_462740.html

 


Le choix qui a été retenu : en mer Méditerranée !

 

malgré les oppositions nombreuses !



" Penser global, agir local "

René DUBOS, agronome, biologiste et écologue français, né à Saint-Brice-sous-Forêt le 20 février 1901 et mort à New York le 20 février 1982